Cinéma : Rango

Publié le par Le Prophète des Huitres

Rango, gore verbinski

Pensez-vous que de nos jours, il reste un far-ouest ? Un lieu où les histoires de cowboys sont d'actualité ? Oh oui, il en reste un … la petite ville de « Poussière ». Par le réalisateur de « Pirates des Caraïbes », voici LA perle du cinéma d'animation de l'année : « Rango ».

 

http://www.megauploady.com/wp-content/uploads/2011/03/rango.jpgPour le cinéphile et l'amateur de western que je suis, ce film est un met raffiné. Le synopsis est banal à en pleurer : un paumé se fait passer pour celui qu'il n'est pas et tout le monde l'aime et gnagnagna, comme par hasard il va se retrouver face à son mensonge. Bref, à première vu, un truc classique chez les comédies (en dessins animé ou non) américaines. Mais la force de ce film, c'est les films. Je ne pourrais pas répertorier toutes les références (discrète, comme le son du moulin d’Il était une fois dans l'Ouest, ou carrément énorme, comme l'intervention de Clint Eastwood en personne).

Mais qui est Rango ? L'affiche le dit clairement «  Johnny Depp est Rango ». Voilà. Le protagoniste est ni plus ni moins l'allégorie de l'acteur en caméléon. Sa chemise hawaïenne sur les épaules, référence au rôle de Johnny dans Las Vegas Parano (complétée par l'intervention d'une scène délirante de ce chef-d'œuvre où Rango se retrouve en compagnie des héros du film), Rango se retrouve cowboy malgré lui. Jolie mise en abyme de l'acteur puisqu'il joue la comédie pour s'insérer dans cette sympathique bourgade où on retrouve tout nos classiques de western : la jeune femme orpheline qui veut garder le ranch paternel, le saloon mal famé, le maire corrompu, les truands, les duels, les scènes de cavalerie, les fusillades, les combats dantesques, etc...

 

Ce film est aussi fait pour le plaisir des yeux : des images magnifiques, une animation limite parfaite. On se dit que l'on approche des vrais films. Il est de plus en plus loin des pionniers à la Toy Storie  où l'on devinait les polygones... Ici, la texture et les lumières sont telles que l'on croirait presque que c'est vrai. Les personnages sont super bien léchés, digne des westerns. Le scénario est un peu basique, mais c'est la volonté du film de récupérer ce grain d'histoire archi-classique que nous chérissons dans nos westerns.

Le film est encore à l'affiche pour quelque temps, alors montez sur votre cheval, bouclez vos ceinturons, et courrez à toute berzingue voir cette perle. Pour Rango, chapeau de cowboy !

 

Sur 20 huîtres, le prophète lui en donne 16,5.

Commenter cet article