Où il va le monde ?

Publié le par Le Prophète des Huitres

http://leocat.free.fr/shadok/series/images/marteau.gifAujourd'hui, le prophète des huitres va vous livrer une réflexion sur deux, trois points d'actualité... En effet, cette semaine, il s'est passé des événements importants qui sont, hélas, restés silencieux... Le premier est l'est des plus « drôle » (j'utilise ici ce mot pour ne pas dire quelque chose de pessimiste...), c'est la décision du gouvernement français de « réguler internet ». Qu'entendre par cette formule ? Dans un premier temps, c'est Hadopi et Loppsi (à ne pas confondre avec Lopsi 2003) qui sont les « éclaireur ». Ils visent à faire régner l'ordre et la loi sur le 8ème continent (j'utilise cette appellation pour parler d'internet puisque la toile est virtuellement un nouveau continent en pleine construction), Hadopi condamne de P2P et Loppsi « sécurise » internet contre la cybercriminalité (soi-disant). Ils tâtent le terrain, histoire de voir s'ils peuvent aller plus loin... La France a de l'ambition. Mais sur ce sujet, deux choses m'interpelle. D'abord, à entendre notre cher gouvernement, c'est une priorité. Bien, cela peut paraître louable, seulement, après la crise (qui souligne les problèmes du capitalisme ultra-libéralisme des économies de marché) la vraie priorité ne serait elle pas de réguler l'économie avant de réguler internet ? De plus, réguler internet c'est un peu un combat contre des moulins à vent... En effet, même si l'état va sortir dans l'année son projet contre le téléchargement direct, les nombreux internautes qui téléchargent illégalement (1 internaute français sur 2 avoue télécharger illégalement) trouveront une autre astuce. Et c'est là qu'est le danger: Les VPN, et les proxy vont se développer considérablement dans les mois qui suivront ces mesures de régularisation, ouvrant la porte de l'anonymat au réels dangers du web (terroristes, pédophiles, etc...). Internet est vivant grâce aux internautes, pas grâce aux lobbies musicaux, cinématographique et autre Picsou, ni même grâce à l'état... Donc, c'est avant tout une action médiatique...

Le deuxième événement passé inaperçu, c'est ça : ici

Nous vivons dans une époque et un pays form idable. Sur le fronton de nos mairie est gravé dans la pierre « Liberté, Egalité, Fraternité ». « Hahaha » dit platement Usbec d'un sourire ironique. En effet, comme le disait Stig Dagerman (un philosophe suédois), « le suicide est la seule preuve de la liberté humaine. », le choix de mourir est une liberté, nous n’appartenons qu'à nous-même. Alors que pour une fois, l'état pourrait faire en sorte que ceux qui en ont le plus besoin puisse le faire décemment, sans en mettre partout, voilà qu'une armada de « penseurs chrétiens » (on dépasse ici le débat gauche/droite) dit que non, c'est le Dieu tout gentil qui peut choisir qui meurt et qui ne meurt pas, na ! Mon Huitre ! Pardonne leurs, il ne savent se qu'ils font... Donc, je résume, Dieu (200% d'amour, sans sucre ajouté) n'en n'a rien à secouer des libertés humaines (donc les siennes puisqu'il est à notre image) et des égalité aussi pendant qu'il y est... Paf ! Mange toi ça dans les gencive sale mécréant ! Bah voyons ! Pour ce qui est de l'argument du « oui mais papi n'est plus conscient de ce qu'il dit... » Sans dec' ! Vous croyez vraiment que la loi écouterait des gens qui n'ont plus toute leurs têtes ? Même les gens qui l'ont encore, elle les écoute pas...

Bon, voilà, le prophète est consterné par la non-réaction des gens. Sur ce, il va tuer des cochons verts sur Angry Bird.

Commenter cet article