Série: Misfits

Publié le par Le Prophète des Huitres

misfits-510.1258310429

Misfits.

 

Voilà maintenant deux semaines que je voulais écrire un article sur la série d'outre manche de Howard Overman, mais j'étais occupé par la période dite « des fêtes ». Digérant une overdose de nourriture digne des repas de Gargantua, je termine le dernier épisode de la deuxième saison de Misfits. « Encore un truc avec des superhéros! » me direz vous. Et oui! Mais ici, c'est un concept différent, puisque les superhéros sont des délinquants touchés par un étrange orage pendant leurs TIG. Ce qui donne un cocktail explosif de personnages atypiques et loin de l'optique « Il faut sauver le monde. » Des superhéros humains ni bon, ni foncièrement méchant. Ces adolescents, qui restent des mauvaises graines, évolue dans un monde où d'autre gens « normaux » ont aussi des pouvoir...

La première saison était surtout un ode à la jeunesse sur fond de culpabilité (c'est incroyable le nombre de gens qu'ils tuent dans cette série.). Malgré le fait que les gens sont aussi fragile que des poupées en porcelaine (au moindre chocs à la tête, paf! T'es mort!), ces racailles anglaises murissent et prennent une ampleur qui les dépassent, c'est le thème de la deuxième saison où un étrange personnage adepte de cascades urbaines les surveille de près.

Bref, c'est une dose d'adrénaline avec une touche d'humanisme et un humour décapant. Avec juste 13 épisodes de 40 minutes, c'est deux saisons à dévorer sans modération.

Humour noir, intrigue prenante et super pouvoirs, de quoi satisfaire le prophète.

 

Sur 10 huitres, le prophète lui en donne 8.

 

 


 

 

Commenter cet article