Trouvé ce matin sur internet

Publié le par Le Prophète des Huitres

Pour ceux qui ne connaissent pas Linux Manua, c'est un blog bien sympa sur les gestes à connaitre pour faire de la petite cyber-resistance. Pas de quoi fouetter un chat, mais pour les casuals comme moi, c'est très instructif. Le blog ici

 

Et je désire partager son dernier article où il dresse un petit bilan de la politique gouvernementale en France. Allez, c'est mon dernier billet politique avant un petit moment, je sais que ça en énerve plus d'un...

 

"
Quand ils sont venus chercher les internautes,
Je n’ai rien dit,
Je n’étais pas un pirate.

Quand ils ont espionné les journalistes,
Je n’ai rien dit,
Je n’étais pas journaliste.

Quand ils ont viré les humoristes,
Je n’ai rien dit,
Je n’étais pas humoriste.

Quand ils sont venus chercher les chômeurs,
Je n’ai rien dit,
Je n’étais pas chômeur.

Quand ils sont venus chercher les immigrés,
Je n’ai rien dit,
J'étais Français.

Quand ils sont venus chercher les Français d'origine étrangère,
Je n’ai rien dit,
J'étais Français. Enfin je croyais.

Quand ils ont interdit les rassemblements publics IRL via Facebook,
Je n’ai rien dit,
Je n’étais pas alcoolique.

Quand ils sont venus chercher les jeunes,
Je n’ai rien dit,
Je n’étais pas jeune.

Quand ils sont venus chercher les malades,
Je n’ai rien dit,
Je n’étais pas malade.

Quand ils ont changé les lois électorales,
Je n’ai rien dit,
Je n’y comprenais rien.

Quand ils ont changés les lois sur le syndicalisme,
Je n’ai rien dit,
Je n’étais pas syndiqué.

Quand ils sont venus chercher les salariés,
Je n’ai rien dit,
Je ne connaissais aucun syndicaliste.

Quand ils ont voulu interdire Wikileaks,
Je n’ai rien dit,
Je ne comprenais pas l'anglais.

Quand ils sont venus chercher les juges,
Je ne me suis pas permis de juger,
Je n’étais pas juge.

Quand ils ont dirigé les procureurs,
Je n’ai rien dit,
Ce n'était pas nouveau.

Quand ils ont nommé les directeurs des chaînes de TV,
Je n’ai rien dit,
Car ils avait conservé Secret Story.

Quand ils ont fait filtrer Internet par le Ministère de l'Intérieur,
Je n’ai rien dit,
Je ne suis pas pédophile.

Quand ils se sont amnistiés,
Je n’ai rien dit,
Je n'étais pas au courant.

Quand ils ont fiché mon voisin,
Je n’ai pas protesté,
Je connaissais peu mon voisin.

Quand ils lui ont prélévé l'ADN pour le conserver pendant 50 ans,
Je n’ai pas protesté,
Il avait fait un petit délit.

Quand ils sont venus chercher les Roms,
Je n’ai pas protesté,
Je n’étais pas Rom.

Quand ils ont pactisé avec des dictateurs,
Je n’ai pas protesté,
Je ne connaissais pas d'opprimés.

Quand ils ont proposé une assistance sécuritaire à un dictateur,
Je n’ai pas protesté,
Ils n'avaient certainement pas compris ce qu'il se passait.

Quand ils ont récupéré tous les mots de passe des internautes français,
Je n’ai pas protesté,
Je n'avais rien à me reprocher.

Quand ils sont venus chercher les Musulmans,
Je n’ai pas protesté,
Je n’étais pas Musulman.

Puis ils sont venus me chercher,
Et il ne restait personne pour protester. "

Commenter cet article

Pamphile 09/06/2011 17:19


Oui, c'est trite mais c'est profondément vrai : nous sommes devenus des individualistes qui ont toujours une bonne raison : "midi à sa porte" jusqu'au jour...